Plaisirs

  • Si vous voulez savoir tout le croustillant de mon intimité, effeuillez-donc Ma Fleur
  • Si vous voulez cerner mon caractère, lire mes reflexions c'est dans Paquette.

W3C

  • Flux RSS des articles
Jeudi 5 juillet 4 05 /07 /Juil 20:24
J'ai reçu mes deux nouveaux sexs-toys, trouvés à bas prix grâce à des ventes privées. L'un un vibro, le diamond vibe, l'autre un mini canard vibrant orange.

Le diamond vibe (diamants vibrants) est super doux au toucher, classe (surtout en noir), et tout petit! Quand j'ai vu sa taille, j'ai rigolé. Mince! Mais la vibration entre mes doigts m'a forcée à retirer mon string sur le champ et à le rentrer en douceur dans le vagin... J'ai réitéré mon exploration plus en profondeur la nuit.

Pour commencer j'ai profité de sa forme et l'ai fait rouler entre mes cuisses, sur les hanches, le ventre, puis le contour des seins. Les vibrations détendaient mon corps, offraient les sensations d'un massage, j'en étais bluffée. J'ai senti le moment de passer à la vitesse supérieure, non seulement la vitesse du jouet, mais aussi la vitesse de l'inspection. Ma chatte humide s'est ouverte naturellement à l'objet et je l'ai logé au fond, le plus loin possible.
Je me suis alors amusée avec mon périnée, je contractais les muscles en fonction de l'intensité voulue. En effet, plus je serre mes chairs autour du diamond, plus je ressens les vibrations.

C'est là que j'ai décidé de me masturber mécaniquement et d'analyser le plaisir. Sans plonger dans le réservoir à fantasmes donc. De toutes façons la performance du truc me comblait avidement.

Et j'ai découvert des effets surprenants! Généralement l'orgasme survient comme suit: une tension qui se ressere au sein du sexe, comme une vague qui gronde et se lâche d'un coup; elle passe dans tout le corps et chez moi elle s'étend surtout dans les jambes. C'est le plaisir ultime. Ensuite viennent les spasmes, à plus ou moins fortes intensités et durée. Ils détendent et prolongent les bien-faits.

Et bien là je n'avais que des spasmes dans les premiers temps, et me mettaient bien. Tout en jouant avec le clitoris (toujours), j'ai au bout d'un certain temps n'eu que des vagues, elles s'enchaînaient follement, à peine l'une finie que la deuxième se préparait. L'afflux sanguin se compressait non-stop et se relâchait à l'infini. Après avoir pris mon pied un nombre immesurable de fois, j'ai regardé l'heure, 3h.

Le lendemain, en courant au rendez-vous de la gynéco avec vingt minutes de retard, je me suis dit qu'il fallait arrêter la branlette.

Demain je me prends un bain avec mon mini duckie.
Par Paquette - Publié dans : Ma fleur
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus