Plaisirs

  • Si vous voulez savoir tout le croustillant de mon intimité, effeuillez-donc Ma Fleur
  • Si vous voulez cerner mon caractère, lire mes reflexions c'est dans Paquette.

W3C

  • Flux RSS des articles
Vendredi 1 juin 5 01 /06 /Juin 13:18
"Non, maintenant c'est mon tour", me dit elle.

    Ma bouche est emplie d'elle. Son goût, son odeur, la chaleur de son sexe. Sa langue vient lécher mes lèvres, comme pour récupérer un peu de ce que je lui ai pris. Je la laisse faire puis, sans prévenir, je redescends. Je lèche sa chatte encore trempée puis remonte vers sa bouche, qu'elle vient lécher encore une fois. Mon Dieu, rien qu'avec ça, je suis au bord de l'orgasme. Ses mains viennent chahuter mes seins, les caressent, les serrent plus fort. D'une main je viens pénétrer son sexe, de l'autre je me touche doucement. Mon doigt rencontre mon trou, le chatouille, le pénètre puis ressort. Un second se joint à lui. Je n'ai jamais pris un tel plaisir à me masturber. C'est parce qu'elle me regarde le faire, je le sais. J'ai toujours aimé me sentir observée. Je l'excite, je le vois dans ses yeux. Elle baisse la tête et observe ma manière de faire. Elle tortille doucement le bassin comme pour mieux sentir mes doigts en elle. Elle aime ça, et je la baise pleinement. Sa chatte ruisselle, ma main est trempée, je continue mon manège et à nouveau je l'entends gémir. Ses dents viennent mordiller mes tétons, d'abord timidement puis de plus en plus fort. Maintenant elle me suce littéralement les seins, l'un après l'autre, avec autant de gourmandise que s'il s'agissait de la meilleure des friandises.

    Je me masturbe toujours, nos gémissements s'entremêlent, nos langues se rejoignent, elle me dévore la bouche. Et moi je veux lui dévorer la chatte. "Laisse moi te lécher encore". Elle m'attire vers le canapé, s'y assoit et écarte les cuisses devant ma langue impatiente, mais je change d'avis. Avant de la goûter à nouveau, mon index vient caresser son petit clito en érection. Je suis à genou devant son sexe béant, je le regarde et le caresse vivement. Puis je la regarde elle, sans m'arrêter de la masturber. Ses yeux transpirent le sexe, les miens lui disent tout ce que sa chatte en chaleur m'inspire. Sa main rejoint la mienne et la masturbation se fait double. Elle s'occupe de son trou tandis que je triture son clitoris avec vigueur. Son ventre se contracte par moment, sensation bien connue de l'orgasme naissant. Je vois son doigt rentrer, sortir, rentrer, sortir. Il appelle le mien, qu'à cela ne tienne, je me joins à son travail. Un doigt après l'autre, je la baise encore, et elle gémit toujours.

    Elle caresse ses seins durcis, mouille ses tétons et les stimule sans cesse. Elle se caresse d'une telle manière!  Pendant que nos doigts vont et viennent en elle, ma langue reprends enfin ce qu'elle ne supportait plus d'attendre. Mais pas comme la première fois. Cette fois je la lèche de bas en haut, du vagin jusqu'au clito, appuyant par endroits pour la faire frémir de plaisir. Et nos doigts travaillent toujours. Presque sauvagement tant les allées et venues sont rapides. Et sa chatte ruisselle toujours. La mienne maintenant n'attend plus qu'une chose: la langue de Mélanie. Je me lève et vient m'asseoir à côté d'elle, je m'allonge, j'écarte les cuisses, je reprends ma masturbation et mes seins subissent le poids de mes mains.

    Ca y est. Elle s'allonge langoureusement devant mon sexe et entreprends de lui donner quelques petits coups de langue vifs et brefs. Chaque passage m'arrache un cri de plaisir. Elle ne se laisse pas impressionner et continue son oeuvre, pendant que mes mains caressent mes seins sans relâche, atteignant de temps en temps mes lèvres qui viennent lécher mes doigts avec envie. Ma main sent le sexe. Son sexe. Et ca me rend dingue. Sa langue s'active et mon clitoris n'est maintenant plus qu'une boule de feu. Et cette sensation au fond du ventre. "Je vais jouir". "Hors de question, retiens toi". "Ok, je vais voir ce que je peux faire". Mais je ne veux pas jouir avant d'avoir senti sa langue bien profond dans mon trou. Ne surtout pas jouir avant ça. Et sa langue y vient, à mon trou demandeur. Merde, ce qu'elle est douée. C'est elle maintenant qui me dévore la chatte jusqu'à ce que je la supplie d'arrêter. Sauf que c'est trop bon pour que je demande grâce, au contraire. Qu'elle me mange toute la nuit si ça lui chante, je n'avais jamais rien ressenti de pareil. J'adore sucer les hommes, c'est même ce que je préfère et je donnerais n'importe quoi pour une pipe. Récemment un ami m'a dit que je lui avais fait la meilleure pipe de sa vie. Plus d'une demie heure à lui sucer la queue, les boules, à l'avoir à ma merci jusqu'à ce qu'il jouisse dans ma bouche. Une vraie merveille cette pipe là. Je lui refais quand il veut d'ailleurs, sa bite est un régal. Mais là....la chatte d'une femme...rien à voir. Mordiller les lèvres, les sucer, lécher le clitoris...tout ça est d'une douceur! A croire que la bouche d'une femme est faite pour la chatte d'une autre, et je ne vais pas l'oublier de si tôt.

    Tout à coup, elle me retourne et me met à quatre pattes. Son doigt vient caresser mon anus pendant que sa langue continue sa noble tâche de me faire grimper au rideau. Et ça ne saurait tarder. Mais sa langue me quitte finalement et vient lécher mon petit cul qui lui est tout offert. Mon clito ne reste pas longtemps seul, sa main droite venant immédiatement combler le manque. Sa langue continue sa route et atteint la frontière des deux collines, sur laquelle elle s'attarde un peu tout en descendant vers le trou. Et quand elle l'atteint, je crie. Merde comme c'est bon! Et sa langue va, et vient, et va et vient, lèche le tour pour rentrer à nouveau et y rester quelques secondes pendant lesquelles elle frétillera à une allure incroyable. Le jour où mon homme me sodomise comme ça, je le demande en mariage. Merde comme c'est bon. Mais je ne peux plus me retenir. Entre sa langue sur mon cul et ses doigts dans mon vagin, j'ai un incendie au fond du ventre et je ne peux plus rien contenir. Je jouis. Je crie ce putain de plaisir qu'elle est en train de me donner et qu'elle n'a pas l'intention de couper. Tout mon corps est secoué de spasmes, mon sexe se trempe d'une manière incroyable, je n'ai jamais joui comme ça. Je voudrais qu'elle me sodomise vraiment là, avec un gode pourquoi pas, pour finir de me faire hurler de plaisir, mais elle n'a pas de sex-toy. Qu'on se le dise, son doigt fera l'affaire. Elle retire sa langue de mon trou et sa main gauche entreprend de rentrer doucement. Un doigt, puis deux, tandis que l'autre main continue de faire jouir mon clito enflammé. Un doigt, puis deux donc, puis un troisième. J'y crois pas. Je suis en train de coucher avec une femme qui me sodomise avec sa main. Tout ça en une fois, et la première fois. Il n'en faut pas plus pour m'exciter encore et faire redoubler mon orgasme.

    Elle garde ses doigts dans mes fesses, rentre et sort à vive allure tout en s'allongeant sur le dos pour revenir lécher ma chatte inondée. Et je crie toujours. Elle me lèche avec autant de gourmandise que j'ai léché la sienne peu de temps avant et sa main quitte mon anus. Je me redresse, ma chatte est désormais au dessus de son visage. Elle la lèche comme une folle en gémissant par moment et ne me quitte pas des yeux. Mon orgasme n'est toujours pas fini et son regard provoquant me donne envie d'être un homme à cet instant. Pour la retourner et la prendre de toutes mes forces. Quand mes cuisses commencent à trembler de manière incontrolée tant mon orgasme est immense, elle s'arrête. Je me recule un peu pour m'asseoir sur son ventre, que je trempe au passage tant mon sexe est humide. Mes mains attrappent ses seins et, comme dans un cycle interminable, se mettent à les malaxer. Je me penche et les suce à nouveau, avidement. Je ne m'en lasse pas pour le moment.

Puis je descend petit à petit jusqu'à ce que, à nouveau, ma langue ne soit plus qu'à quelques centimètres de son clito bouillant.

Ne dit-on pas que la vie est un éternel recommencement?

FIN.
Par Paquette - Publié dans : Vos histoires à Vous
Ecrire un commentaire - Voir les 15 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus