Plaisirs

  • Si vous voulez savoir tout le croustillant de mon intimité, effeuillez-donc Ma Fleur
  • Si vous voulez cerner mon caractère, lire mes reflexions c'est dans Paquette.

W3C

  • Flux RSS des articles
Jeudi 31 mai 4 31 /05 /Mai 15:23
J'inaugure cette nouvelle catégorie en beauté. La lectrice qui m'a donné envie de vous faire partager vos histoires.
Elle a tout fait pour m'exciter, ça a pas loupé, je me suis sentie tout chose. A vous de me dire...


***



Vendredi 18 mai. Il est 15 heures. Je suis à la piscine, il fait beau. Je suis plongée dans un superbe roman mais l'appel de l'eau commence à se faire sentir. L'appel du sexe aussi. J'ai une folle envie de sexe, en fait. Envie de jouir, comme une brulûre dans mon bas-ventre. A côté de moi, une amie qui lit elle aussi. Allongée sur sa serviette, elle a un corps superbe. Son bikini colle à sa peau déjà hâlée et ses seins pointent vers le ciel. Je n'ai toujours pas couché avec une femme et mes fantasmes vont bon train depuis des semaines. Depuis quelques jours, chaque douche est pretexte à une longue séance de caresses sur mon corps ruisselant. Mes mains caressent mes seins, remontent vers ma bouche puis redescendent vers mon sexe, effleurant doucement mon clitoris pour atteindre mon vagin trempé de désir et d'excitation. Dans ma tête, les femmes défilent, et dans mon corps, le plaisir monte. Je m'imagine avec l'une d'Elles, mordillant ses tétons et léchant délicatement son sexe humide. Comme ca doit être bon... Mes mains laissent peu à peu place au jet d'eau qui vient me masturber avec vigueur, provoquant des spasmes délicieux, me faisant gémir de plaisir jusqu'à atteindre un orgasme divin.

Elle est donc là, Mélanie, allongée à côté de moi, et mon esprit ne peut s'empêcher de la toucher. j'ai envie d'elle, de ses seins, de son sexe. je veux la goûter, la lécher, la pénétrer de mes doigts, sentir son corps frémir sous l'action de ma langue enflammée. Nous quittons la piscine et allons chez elle pour une soirée DVD. Nous avons souvent parlé de sexe toutes les deux. Elle est bi, je le sais car elle me l'a dit. La soirée avance, on boit un peu et ses regards se font plus coquins. Ses mains se balladent et m'effleurent comme par hasard. A nouveau le désir m'emporte et je ne veux plus qu'une chose: son corps. Mon excitation est indescriptible. Après des mois des fantasmes,je vais peut être, enfin, ce soir, découvrir le goût des femmes.



Elle me parle de mon mec, me demande comment ca se passe au lit, je répond que j'adore et qu'il me fait jouir comme personne. Elle me regarde et me dit qu'elle est certaine de pouvoir faire mieux que lui. " Et comment t'y prendrais-tu?"



Elle s'approche et passe doucement son index sur mes tétons déjà durcis par l'excitation. "D'abord comme ça". Je ferme les yeux juste avant de sentir sa langue venir lécher mes lèvres et rencontrer la mienne, brûlante, avide, animale...sexuelle. Elle me lèche encore et sa main descend vers mon sexe. Je ne cherche même pas à la retenir et écarte les cuisses de moi même. Son doigt vient titiller mon clitoris frémissant et commence de délicieuses allées et venues qui m'arrachent un soupir d'extase. Ma main attrappe son autre, et j'entreprends de lécher son majeur avec délectation, en la regardant droit dans les yeux. "Baise moi". Je passe sous son jean et découvre une petite chatte encore plus trempée que la mienne, me suppliant de la satisfaire. Mes doigts se mettent à jouer, d'abord doucement puis plus vite, et je caresse, je touche....je la masturbe, avidement, follement, mes mains la baisent à elles seules et je l'entends gémir.



"Lèche moi". Je déboutonne son jean et commence un jeu de langue coquin entre lèvres et ficelle du string. Je n'ai jamais été aussi excitée de ma vie et j'ai envie de la faire jouir à l'en faire hurler. Je vais manger son sexe jusqu'à ce qu'elle me supplie d'arrêter.



Je descends le string, je me mets à genou, mes mains se posent sur ses fesses, les malaxent, les touchent, tandis que ma langue s'affole sur ce clitoris merveilleux au goût suave et à l'odeur si envoutante. Ma main droite va et vient à l'intérieur de son vagin tandis que ma main gauche s'affaire autour de son anus qui ne demande qu'à être honoré. Lorsque mon doigt s'y introduit à son tour, je l'entends étouffer un soupir et ses mains brûlantes attrappent mes cheveux. Je me delecte de cette chatte si douce et si charnue. Je la lèche, encore, encore, encore. Mon doigt quitte son anus et je commence à me masturber. je vais jouir si je ne me contrôle pas mais peu importe. Ce soir je veux jouir toute la nuit, toujours plus fort.



Je continue de la dévorer. Je n'en peux plus de ce goût fantastique, je n'arrive pas à m'en détacher. Et je la sens frémir, gémir, plus fort à chaque coup de langue quand tout à coup ses mains se crispent dans mes cheveux qu'elle caresse. "Encore!". Je continue de plus belle. Son orgasme la tient. Ca y est. Elle jouit dans ma bouche, je sens son sexe brûlant se tremper encore plus, un délicieux fluide atteint ma langue. Je le bois comme une eau sacrée, je m'en délecte et je continue mon exploration. ma langue atteint son trou, rentre, ressort, pénètre à nouveau. Mélanie se cambre, jouit toujours, appuie ma tête sur son sexe en feu.



Puis elle me relève brusquement. "J'en veux encore", lui dis-je. "Non. maintenant c'est mon tour".
Par Paquette - Publié dans : Vos histoires à Vous
Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus