Plaisirs

  • Si vous voulez savoir tout le croustillant de mon intimité, effeuillez-donc Ma Fleur
  • Si vous voulez cerner mon caractère, lire mes reflexions c'est dans Paquette.

W3C

  • Flux RSS des articles
Lundi 2 avril 1 02 /04 /Avr 22:15
Et c'est un vrai problème! Elle est dans un pensionnat dans le centre de la France, perdue au milieu du foin, des chevaux et de filles!! Imaginez l'horreur... des filles en surabondance! Ca trépigne, ça se jalouse, ça se tire les cheveux, ça se parle dans le dos. Ca se critique et ça se vole. Ca se mord.

5% de mecs dans le lycée, l'inverse de moi. L'amour des chevaux l'a emmenée loin de nous, pour un BEP agricole, elle gérera un ranch à elle-seule, avec son mari. Parlons du mari, monsieur qui arrivera dans quelques années. Il sera obligatoirement dans le métier des chevaux, étant donné qu'elle vivra jour et nuit pour et par ses amours de bêtes.

Pour le moment elle a le petit copain. Un vrai queutard, le mec qui baise par ci, par là. Il s'est déjà tappé plein de nanas là-bas, et elle le détestait, au début. Le mec qui se croit tout permis, vil, macho. Il n'a pas tout à fait tord, cependant moi je baise pas tous les mecs du lycée. Déjà ça créerai plein d'emmerdes pour les passés, ça ferait des bastons pour les futurs, et ça se surveillerait entre le passé qui veut revenir, et le futur qui est fou de moi.
Je parle de vécu, j'ai deux zigotos qui se chient dessus rien que pour mes beaux gros yeux - ça j'en reparlerai plus tard.

Puis, sans comprendre pourquoi, elle a cédé a ses avances. Le temps passe, mademoiselle est devenue folle de lui, d'une passion qui la dévore et qui la ronge. Deux mois qu'elle le tient sans baiser. Laïka ne l'a jamais fait, vierge comme neige, elle le laisse poireauter expressément. Choix tout-à-fait honorable, j'ai bien refusé ce plaisir à Bébé pendant 9 mois, et il attend toujours! (Aaah c'est beau ces mecs qui respectent le choix de la femme, Bébé si tu passes par ici...)

Le hic, il en faut bien, c'est que ma rousse est partie en stage dimanche, pour un mois. Elle laisse son bestial queutard de chéri dans la brousse avec tout plein de gonzelles, dont une. Blonde, 1m75, jambes interminables, taille de guêpe, lingerie dentelle et strass qui dépasse de ses habits.
Elle a peur. Elle pleure ma Laïka. Elle me l'a pas dit mais je l'entends. Son blog lance des cris de désespoirs mêlés à des plaintes et des envies de meurtre.

ELLE EST AMOUREUSE. Elle nous lance un message, ne jamais tomber amoureuse, c'est tellement ridicule, ça fait tellement mal la passion.

Laïka, Laïka, je t'écris un texte rien que pour toi. Elle m'a posé une question existencielle, me laissant la découvrir au fil de mes clics internet. Peut-être aujourd'hui, peut-être dans une semaine.
Ce fut aujourd'hui.

" Mais attend!
je repense à t0n 0VERBLOG et j'ai une gerbe d'enfer...
J'ai H0RREUR d'en être réduite à l'état de pauvre princesse idéaliste et épl0rée... C'est  AFFREUX  c'est IMM0NDE je déteste je déteste je déteste ...

... L'AM0UR!!!

C0mment tu fait p0ur être aussi détachée?
Est-ce que tu l'est vraiment?
Je t'admire sincèrement..."

Textuellement. Mélancolique chérie, samedi soir.

Alors je te réponds, et je réponds à tous les autres qui se poseraient des questions.
Détachée? On a beaucoup qualifié mes textes, mais on ne m'a pas encore dite "détachée". La réponse est simple. JE ne suis pas amoureuse. J'ai des sentiments certes, des envies, des blessures par ci par là.

Mais pas d'amour fusionnel, passionnel, comme tu le ressens toi. Je fais tout pour me détacher de ces chaînes dorées. Aaah l'amour... que c'est bon, mais que ça peut faire mal.

J'ai déjà eu mal. Très. Envie de me transpercer le coeur en 6e, pour ne plus ressentir cet affreux sentiment impossible. Perdue en 3e, quand mon premier petit copain m'a lâchement quittée à cause d'un mal-entendu.
Mon caractère en a pris un coup. Mais au bout d'une semaine à pleurer en cours (tu t'en souviens, tu étais là...), je me suis redressée fièrement et j'en ai eu marre de pleurer pour un "connard". J'ai décidé de jamais plus pleurer pour quelqu'un qui n'en valait pas la peine. Que c'est débile, il ne méritait pas mes larmes. Il ne méritait pas de me causer de la souffrance.

Depuis je n'ai plus pleuré pour un salaud. J'ai eu mal pour des tords et des travers, mais mon orgueil se relevait.
Puis j'ai décidé d'arrêter avec l'amour, car non seulement on me faisait mal, mais je faisais mal, moi-aussi. J'ai eu une longue période de célibat pur. Dix mois. Bien dans ma peau, dans ma liberté, à vivre que pour moi. Tout le monde a déjà vécu ce sentiment de se sentir libéré, et d'avoir du temps, après une histoire.

Comme le sexe travaille quand même dans la tête, dans mon corps, j'ai recommencé au printemps dernier à vouloir. Puis l'été est venu et là je voulais carrément me prendre un coup de bite, comme je le disais vulgairement. Pistache est entré dans ma vie, je suis entrée dans son lit.

Oui Laïka, si je parais détachée ici, c'est que je le suis. Je me trouvais même plus sujette aux sentiments dans mes textes, que dans la vie, avec vous les filles. Je suis authentique.

Pourquoi m'admirer? de me refuser l'amour? Beaucoup de gens trouvent ça dommage. Moi je trouve qu'apprendre le sexe comme ça me permettra d'être plus sereine avec l'amour. J'ai besoin d'être libérée de toute attache, pour fuir, au cas-où, et ne pas laisser un bout de moi, un bout de ma chair, de ma peau, entre les mains de quelqu'un qui a la possibilité de me faire mal.

Plus tard, quand je le sentirai je me laisserai tomber amoureuse.

Laïka, c'est moi qui t'admire. C'est en te regardant que j'ai appris à dire ce que je pense, à être directe, à parler crûment de sexe. (Oui, tu es mon Maître! Amen.) Tu as un putain de caractère!

Ta situation n'est pas facile, mais dans tous les cas tu n'en ressortiras pas perdante, c'est à toi de décider. Je t'aime.

Paquette.

PS: merci à mes lecteurs d'avoir lu jusqu'au bout. Je vais baisser mes statistiques ce soir!
Par Paquette - Publié dans : Quand mes copines s'en mêlent
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus