Plaisirs

  • Si vous voulez savoir tout le croustillant de mon intimité, effeuillez-donc Ma Fleur
  • Si vous voulez cerner mon caractère, lire mes reflexions c'est dans Paquette.

W3C

  • Flux RSS des articles
Jeudi 22 mars 4 22 /03 /Mars 22:45
J'étais là. Tout contre son lit, dans sa chambre, au pied d'une passion qui s'est dévorée. Plaisir faisant fi de ma présence. J'étais là, à dormir à poings fermés.

***

J'ai appris la nouvelle en août, quand je l'ai mise au courant sur ma défloraison nouvelle. Alors dans ma tête se sont mis à défiler tout plein d'images, tout plein de mecs. Avec lequel était-ce?!
Paco? Cailloux? Non, impossible. C'était avec La Blonde, son ex de décembre-janvier dernier. Celui qu'elle n'a jamais cessé d'aimer.
Te souviens-tu quand tu as dormi chez ma mère Paquette?, avec La Blonde et moi? Oh la coquine! Elle n'avait quand même pas osé un tel affront!
Mais Fiona avec son caractère entier, cela lui allait bien finallement.

Ils n'ont jamais arrêté d'être ensemble, se faisant des câlins et se courant après, et ce soir là dans l'intimité de ses draps, elle l'a fait. Je n'ai rien entendu, rien calculé. Des silencieux je vous dis!
A 3h du matin quand il m'a réveillé pour me proposer des curly ce satané, j'ai remarqué une complicité singulière.

Il trompait sa copine.


***

Octobre 2006. Présents dans la chambre: Olive, Tomy, La Blonde, Fiona et moi. J'ai vécu sa deuxième fois.

Quand je dis vécu, c'est ressenti, avec une conscience qui en ferait fuir plus d'un. La Blonde et sa copine m'ont partagé leur couche, et il s'est retrouvé au milieu de nous deux. Je me suis vite endormie.

A 5h du matin je suis sortie de ma léthargie par un bruissement tout contre moi. Mon esprit s'est connecté à une rapidité stupéfiante et j'ai compris.
Par respect et goût du risque, et aussi par flemmardise, je les ai laissé faire leur affaire. J'ai  assisté à tout. Mon sommeil s'est interrompu quand les bisous ont commencé à s'accélérer, quand les mains ont glissé plus vite, quand Fiona est montée sur son homme.

Je commençais à avoir chaud, les draps renfermaient toute la chaleur de deux corps en mouvement, et mon esprit imaginait. Le plus critique de tout ça c'était le bras de La Blonde. Il  passait sous mon cou me resserrant contre lui. Sa main s'accrochait à moi, fiévreuse et glissante.  Fiona haletait. J'en pouvais plus, ils n'en finissaient pas et je voulais dormir! J'ai compté les moutons.

Sur le coups des 6h Fiona a allumé la caméra pour se servir de la lumière et retrouver son shorty, je les entendais chuchoter. Ils ont réveillé tout le monde.
Olive avait les yeux grands ouverts. Je n'étais pas seule voyeuse d'une situation délicate.

***

"Fiona, je dormais pas. Olive non plus je crois". Un grand éclat de rire a résonné dans l'appartement et sa mère a demandé de taire ce chahut.
Il trompait sa copine pour la seconde fois.
Par Paquette - Publié dans : Quand mes copines s'en mêlent
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus