Plaisirs

  • Si vous voulez savoir tout le croustillant de mon intimité, effeuillez-donc Ma Fleur
  • Si vous voulez cerner mon caractère, lire mes reflexions c'est dans Paquette.

W3C

  • Flux RSS des articles
Dimanche 11 février 7 11 /02 /Fév 23:44
Je suis la maîtresse d'un homme marié, un enfant, en instance de divorce et qui a une copine.
J'ai su l'existence de sa copine après qu'il m'aie séduite et qu'on aie fait l'amour.
Je l'appelle Orgasman, 35 ans, flic de la PM (Police Municipale), et il a une moto, une GSX-R Suzuki 1200.
Et c'est l'homme qui regroupe tous mes fantasmes depuis que je suis petite fille. Rrrh, rien qu'en pensant à lui là, j'commence à mouiller et à me sentir tout chose.
Et bon Dieu putain, qu'est-ce qu'il est bon.


***


LUI.

Je l'ai connu cet été. Flic, c'est Fiona qui m'a présenté à la PM, faisant son stage de 2nde là-bas; et m'a donc présenté à lui et ses copains/collègues. Orgasman connaît Fiona depuis qu'elle est gosse, c'est une connaissance de son père.

Au premier abord, je déteste la police. Que des merdes avec ma famille et mes amis, que des embrouilles, et toujours à embêter les honnêtes gens et à laisser les honnêtes concitoyens se faire tabasser, ou voler. J'ai de sérieux exemples concernant mon entourage proche et j'avais une haine furieuse envers eux.
Puis Fiona m'a présenté ceux-là, et peu à peu me suis calmée. Ils rigolent comme pas deux, déconnent, sont les premiers à vanner et nous adorent. Enfin surtout Fiona, c'est elle qui a passé deux semaines au poste à se faire doucher dans leur vestiaire et chambrer comme pas deux. Voilà, eux je les aime, mais tous les autres, je les évite.

Au premier abord, j'ai préféré Mister. Il m'a même proposé d'aller "visiter les pieds des anges", et moi j'ai rigolé comme si je comprenais pas, mais je comprenais très bien. J'en aurai bien eu envie tiens.

Puis Orgasman -qui a une putain de moto je vous le rappelle, et moi je tombe amoureuse de tous les motards- nous a proposé à Fiona et moi de nous emmener sortir un soir avec son copain motard CuirNoir. Deux motards, deux motos, deux filles sexy, le kiff tiens.
Ils nous ont emmené au billard à Versailles, on a pris l'autoroute et je nageais en pleine euphorie. CuirNoir était ce soir là en pantalon de cuir noir sexy, c'est pour cela que je l'appelle comme ça.

Puis Orgasman m'a plu, il était bien foutu, c'était un homme -je ne suis attirée que par les hommes-, et il avait une MOTO! la soirée n'a pas été arrosée car Orgasman ne boit pas, donc tout le monde suivait; et puis après on reprenait la route.
Le billard, tout le monde connaît, est un des jeux les plux vicieux car c'est un jeu de boules. On s'allonge sur la table puis ont tire avec la queue, sur des boules. C'est un jeu qui plaît.

Mais Orgasman faisait équipe avec Fiona et CuirNoir avec moi. Tout un jeu de concurrence s'est mis en place: la drague pour déstabiliser l'autre. Et vas-y que je te montre mes seins, que je montre mes fesses, que je fasse voir un bout de mon ventre, que ma bretelle de soutien-gorge tombe, que je montre mon string et que surtout, j'adopte des attitudes lascives et coquines. Dans le seul but de déstabiliser Orgasman bien sûr, mais j'ai pris plaisir et plus la soirée avançait plus la séduction s'amplifiait.
Plus la soirée avançait et plus CuirNoir me draguait; plus la soirée avançait et plus Orgasman activait mes hormones.
CuirNoir a finit par me sussurer des mots doux, me prendre délicatement la taille, et dire des mots que je ne répèterai pas ici! Bon ok, il a finit par me mettre en garde d'une voie fiévreuse "arrête Paquette, sérieusement, arrête".
Ne pouvant plus tenir, ne pouvant plus serrer une queue et viser correctement les boules, je suis allée me réfugier dans les bras d' Orgasman " ton copain il veut voir mes seins, c'est de la triche, je vais perdre! il me déstabilise trop". Et là Orgasman a fait ce qu'il ne faut jamais me faire, étant une jeune fille ultra sensible: il a posé sa main dans le creux de mes hanches et rapproché vers lui. Ce qu'il m'a dit je ne m'en souviens plus. Mais je sentais des abîmes se déchirer sous mes pieds d'une telle sensualité.


***


J'ai su qu'il me fallait cet homme et pendant six mois je n'ai eu de cesse de rêver de lui dans mes visions érotiques et de sentir un petit chose bouger dans mon bas ventre, s'étendre dans mon sexe, et de mouiller mouiller à sa seule pensée.
J'ai eu le coup de foudre sexuel. Un véritable coup de tonnerre sexuel. C'en était fini de moi.
A tel point que le lendemain j'ai eu un orgasme clitoridien sans me toucher, par sa seule pensée fiévreuse.
A tel point que le lendemain je me retrouvais dans le lit d'un inconnu (Pistache) pour me faire dépuceler, pour connaître et être prête pour Orgasman.

Puis les vacances se sont terminées, Fiona et moi on a continué à rendre visite à la PM souvent. Vers Octobre je me suis calmée, j'avais appris qu'il avait une femme, c'est un flic (il est sensé connaître cette putain de loi), c'est un homme (j'avais jamais pu avec un homme de son âge), et il est trop sexy. Autant le garder en Fantasme dans mes épopées nocturnes.
On a quand même fêté mon permis 125 avec la bande au champagne, et je me suis complètement mouillée. Ils me charriaient sur mon pull qui me tombait sur les épaules, les laissant découvertes; pour qui? Et là j'me suis mise à rigoler, et j'ai capté le regard d'Orgasman.
Sauf qu'Orgasman se trouvait derrière moi. Je me suis complètement retournée. Et ça a charrié "oh non! Orgasman t'as fait avec Paquette?".
Je me suis retrouvée rouge rouge. Et con.

Mais il était temps que je laisse percevoir mes intentions, et depuis je n'ai eu de cesse de le chercher.
Par la suite je me suis plusieurs fois trempée, plus ou moins volontairement. "Je suis open", "Oh oui, Paquette elle est complètement O-PEN!" (merci Fiona!) "J'ai 24 ans - Nan sérieux? t'es jeuune!". Et bien d'autres.
Jusqu'au jour où je remarque qu'il me regarde beaucoup et qu'il me sort " Dis-donc, on le fait quand notre tour de moto, maintenant j'suis libre, c'est quand tu veux, j'viens de quitter ma femme" Et moi de répondre le plus naîvement du monde " Oh c'est COOOL!".
Trop tard, il était trop tard pour rattrapper, j'ai décidé d'assumer ma réponse et j'lui ai fait un grand sourire.


***


Par Paquette - Publié dans : Sur les routes du sexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus